L'association Kaona

« Kaona » est un mot thaï (ก้าวหน้า) qui signifie « avancer ».

L'association a pour double objectif :

 

- de soutenir des femmes thaïlandaises en situation de précarité, en particulier d'aider celles qui cherchent des solutions pour éviter la prostitution.

- de lutter contre la solitude des célibataires.

Ces voyages permettent à l'association :

- de rémunérer certaines de ces femmes comme accompagnatrices du groupe ; 

- de soutenir des familles de leur village en les rémunérant pour l'hébergement et la nourriture des participants ;

- de financer le voyage des membres de l'association afin qu'ils puissent rendre visite et apporter un soutien aux personnes aidées par l'association.

- de sensibiliser les voyageurs à la condition des femmes en situation de précarité en Thaïlande.

Catherine Cantenot, la fondatrice, a vécu 4 ans en Thaïlande, 3 ans dans un quartier pauvre de Bangkok et un an dans la ville de Pattaya, ville organisée pour la prostitution pour les touristes, où elle a rencontré et soutenu de nombreuses femmes prostituées, ainsi que des touristes qui étaient venus à cet endroit suite à des parcours de vie dramatiques.

Les personnes soutenues par l'association Kaona ont été rencontrées par Catherine au cours de ces séjours humanitaires.

Voyages solidaires en Thaïlande
pour célibataires

Deux séjours en août 2018 proposés par l'association Kaona.

Pour les célibataires désireux de passer deux semaines entre célibataires, tout en découvrant un pays, en rencontrant des personnes d'une autre culture et en soutenant des femmes en situation précaire.

Du mercredi 1er au mercredi 15 août 2018 et du jeudi 16 au jeudi 30 août 2018 (ces dates sont celles des départs depuis la France et retours en France, il faut donc compter le temps du trajet en moins pour le séjour sur place).

Ce sont des séjours pour célibataires avec visites culturelles et séjour à la campagne en étant accueillis dans des villages par des familles thaïes.

Les séjours comprendront aussi des temps d'échanges en groupe sur le célibat (où chacun sera libre de parler ou non de ce qu'il vit), des temps de formation et de partage sur la culture thaïe et sur la précarité afin de mieux connaître et comprendre ceux qui nous accueilleront.

Le séjour du 1er au 15 août 2018 comportera quelques jours sur des îles, et le séjour du 16 au 30 août comportera quelques jours de découverte de la région peu touristique de l'Isaan.

Il est possible de participer aux deux séjours, qui se suivent.

Les animateurs

Les séjours sont animés par les responsables de l'association Kaona : Catherine et Pierre-Antoine Cantenot.

Catherine Cantenot est conseillère conjugale et familiale, elle anime les groupes de parole.

Elle a vécu 4 ans en Thaïlande au contact de personnes en grande précarité, et elle est restée en liens étroits avec certaines d'entre elles.

Pierre-Antoine Cantenot est professeur d'histoire-géographie. Il guidera le groupe pour les visites historiques.

Renseignements et inscription :​

Catherine Cantenot

Téléphone/SMS : 06 82 00 09 34

E-mail : kaona.avancer@gmail.com 

Un programme souple, dépendant de nos amis

Les Thaïs n'ont pas l'habitude de planifier, et les personnes en situation de précarité moins encore.

Nous souhaitons que certaines de nos amies accompagnent le groupe pendant tout le voyage, afin de pouvoir les rémunérer comme accompagnatrices, et aussi parce qu'elles sont de compagnie agréable et ont beaucoup à apporter. Cependant, il n'est pas possible de savoir à l'avance si elles seront disponibles, et elles peuvent changer d'avis au dernier moment.

Il n'est pas possible non plus de savoir longtemps à l'avance dans quel village, et donc dans quelle région de Thaïlande, nous serons accueillis.

Malgré cette dimension d'imprévus, nous pouvons vous assurer qu'il sera possible de visiter des lieux culturels typiques, de se faire héberger dans un village où vous découvrirez la vie quotidienne des Thaïs de la campagne, et de profiter de la nature (mer, montagne ou campagne).

Les personnes que nous voulons soutenir

Fon*

Fon est une jeune femme de 23 ans, qui a grandi dans une très grande pauvreté, dans une cabane au bord d'une voie ferrée.

Elle a subi toutes les sortes de violence dans son enfance. Petite elle était très sauvage, très difficile à approcher.

Malgré son instabilité, elle a réussi à poursuivre ses études jusqu'au niveau M. 6, équivalent du bac, qui ouvre l'accès à certains emplois.

Fon a deux filles de deux pères différents. Pour le moment elle vit avec le père de sa deuxième fille, mais il est indien et ses parents lui ont annoncé qu'ils lui avaient trouvé une femme en Inde. Il n'est pas capable de s'opposer à la volonté de ses parents, bien qu'il aime Fon et leur fille. Quand son compagnon la quittera, Fon se retrouvera sans ressource, et il sera compliqué pour elle de travailler en ayant sa fille à charge, car il n'existe pas de crèche.

Ses frère et sœur ont déjà pris en charge sa première fille pour que Fon puisse travailler, et ils refusent de la lui rendre. Ils ont aussi exercé des pressions sur Fon pour la convaincre de se prostituer, afin qu'elle puisse leur donner de l'argent en compensation du fait d'élever sa fille aînée. Mais jusqu'à présent Fon n'a pas cédé et a toujours refusé de se prostituer.

Bi*

Bi approche de la cinquantaine. Elle est issue d'un village de la partie du Nord-Est de la Thaïlande qui est de langue khmère. 

Quand je l'ai connue à Pattaya, elle se prostituait, mais elle a décidé d'arrêter, et ne veut recommencer à aucun prix.

Depuis elle travaille très durement dans le bâtiment, essentiellement la pose de carrelage.

Il y a quelques années, elle a été atteinte de dengue hémorragique. Nous avons financé ses soins et payé deux mois de loyer pour qu'elle ne perde pas son logement.

Depuis lors elle a beaucoup de problèmes de santé, et le travail dans le bâtiment est de plus en plus lourd pour elle. 

Nous aimerions trouver une solution pour la soutenir financièrement, lui permettre de ne pas détruire sa santé, lui éviter d'être contrainte de recommencer à se prostituer, sans cependant l'assister totalement.

En France elle bénéficierait d'une Allocation pour Adulte Handicapé.

Oy et Nam*

Oy, 45 ans, et sa grande sœur Nam, 48 ans, viennent aussi d'un village du Nord-Est de la Thaïlande, où la langue parlée est le laotien. 

Les habitants de son village ont créé un bidonville à Pattaya, où ils vivent ensemble et se consacrent à travailler pour vivre et pour envoyer de l'argent à leurs familles au village.

Ainsi, Oy et Nam n'imaginent même pas se prostituer, et elles travaillent très dur pour financer les études de leurs nièces. Elles-mêmes n'ont jamais été mariées et elles n'ont pas d'enfants.

Les deux sœurs auraient beaucoup aimé étudier, elles se passionnent pour beaucoup de choses, mais elle n'ont jamais eu les moyens d'étudier. Oy aurait aimé pouvoir se former d'une manière personnelle, mais l'épuisement l'empêche de se concentrer sur des livres. Nam lit et étudie beaucoup.

Oy vend des petites brochettes avec un chariot ambulant, et doit rester debout très tard dans la nuit pour en vendre suffisamment. Il lui reste peu d'heures pour dormir avant de recommencer à préparer les prochaines brochettes. Elle est dans un profond épuisement, les dernières fois où je l'ai vue elle n'était même plus en état de prendre un peu de temps pour discuter avec moi.

Nam vend des fruits avec une petite charrette. Elle a souvent des maux de têtes depuis qu'elle a été renversée par une moto.

Kip*

Kip a 38 ans. Elle a un enfant élevé par sa mère au village, elle ne le voit jamais. Elle se prostitue et elle est alcoolique : elle supporte très mal sa situation.

Faa*

Faa a 55 ans, je l'ai connue à Bangkok avant de la retrouver par hasard à Pattaya. Malade du sida, elle a dû s'éloigner de sa famille pour ne pas leur faire honte.

Elle suit un traitement pour sa maladie, elle est toujours valide, mais elle est tout de même très affaiblie, et elle ne sait pas si elle sera encore longtemps capable de travailler pour gagner sa vie. Elle vend des plats préparés.

Voilà plusieurs des femmes qui me sont proches. J'aimerais que l'association Kaona puisse les aider d'une manière plus stable.

À chacun de mes séjours en Thaïlande je rencontre d'autres femmes qui auraient grand besoin de soutien.

Si vous souhaitez aider financièrement l'une de ces femmes, vous pouvez me contacter (kaona.avancer@gmail.com, 06 82 00 09 34). Une petite somme en euros a beaucoup plus de valeur une fois convertie en bahts (monnaie thaïlandaise).

*Les noms des personnes ont été modifiés pour respecter leur vie privée.

Qui peut participer ?

Ces voyages ont pour but de permettre à des célibataires de se retrouver et de vivre une expérience forte ensemble.

Les séjours auront lieu s'il y a 3 participants minimum, le nombre maximum de participants par séjour est de 6.

Ces célibataires, de tous âges, ont en commun :

- De ne pas avoir choisi leur condition de célibataires et d'aspirer à vivre une relation de couple respectueuse et durable ;

- De vouloir vivre une expérience de partage et d'amitié avec d'autres célibataires ;

- De s'intéresser aux personnes qu'ils rencontreront en Thaïlande et qui les accueilleront, de les respecter et de ne pas les juger hâtivement. 

- De vouloir écouter les autres célibataires du groupe avec respect et bienveillance lors des temps d'échange.

- De s'engager à ne pas faire appel aux services de prostitué(e)s pendant le séjour, et à ne pas faire d'avances amoureuses aux personnes à qui l'association Kaona apporte un soutien et à celles à qui nous faisons appel pour accompagner le groupe.

- D'être prêts à vivre dans des conditions de grande simplicité quand ils seront accueillis chez l'habitant. (Nous ne pouvons pas savoir à l'avance quelles seront les conditions d'hébergement dans les familles, certaines sont aisées et proposent un confort à l'occidentale, d'autres ne pourront proposer qu'une natte pour dormir par terre et des sanitaires rudimentaires. Chacun peut emporter un matelas gonflable s'il le souhaite.)

Billet d'avion, assurance
et frais du voyage

L'association Kaona n'est pas une agence de voyage.

Ce que nous vous proposons, c'est de partager avec vous notre connaissance de ce pays, nos amis, et d'animer le séjour.

Chacun devra donc acheter lui-même son billet d'avion et souscrire à une assurance en cas de problème de santé (renseignez-vous sur ce que propose votre carte bancaire : une assurance est parfois fournie si vous achetez le billet avec votre carte). 

Aucune inscription ne sera validée sans preuve d'achat du billet, de l'assurance, et de la possession d'un passeport valide. Si vous restez moins de 30 jours en Thaïlande, il n'est pas nécessaire d'avoir un visa (à vérifier toujours au dernier moment, car les règlements changent régulièrement).

L'association Kaona propose un itinéraire et met les participants en contact avec des hébergeurs et autres prestataires, mais elle ne se charge pas du paiement. Chaque participant devra payer ses frais d'hébergement, ses repas, ses frais de transports, etc.

Programme des voyages

Les programmes indiqués ci-dessous sont indicatifs. Les deux séjours organisés auront des programmes différents, afin que les personnes souhaitant participer aux deux séjours ne refassent pas les mêmes visites. Le séjour du 1er au 15 août 2018 comportera quelques jours sur des îles, et le séjour du 16 au 30 août comportera quelques jours de randonnée en forêt.

- Promenade à dos d'éléphant ;

 

- Massages traditionnels thaïs ;

 

- Découvertes culturelles dans la ville historique d'Ayutthaya ou le parc historique de Phimai ;

- Séjour chez l'habitant dans un village simple de l'Isaan ou de l'île de Ko Si Chang. Visite des temples locaux.

- Détente sur des îles du golfe de Thaïlande (possibilité d'initiation à la plongée) ou découverte de la région de l'Isaan (région peu touristique, promenades dans le parc national de Pha Taem, promenade en bateau sur le Mékong, temples de style khmer, etc.) ;

- Bangkok (temples Wat Po, Wat Pra Kaew, promenade sur les canaux, shopping au grand marché du Chatuchak).

Participation aux frais
de l'association Kaona

L'association Kaona anime ces voyages au profit des personnes qu'elle soutient.​

La participation demandée à pour but de financer nos billets d'avion, nos frais de séjour et des actions en faveur de ces femmes. 

La rémunération demandée pour le service d'animation des voyages est de 400€ par séjour, 600€ si vous participez aux deux séjours.

Budget à prévoir

Le prix du billet d'avion peut beaucoup varier, il dépend des événements politiques locaux. Vous aurez aussi un prix plus ou moins élevé selon que vous êtes prêt ou non à faire de longues escales au milieu de la nuit dans un aéroport du Golfe persique...

 

Si vous prenez les compagnies les moins chères, en 2e classe, vous pouvez habituellement trouver un vol pour moins de 700€.

Le coût de la vie en Thaïlande varie aussi selon le cours de la monnaie, l'inflation locale, et selon le niveau de vie que vous souhaitez avoir. Les prix mentionnés ci-dessous sont purement indicatifs.

 

Il est possible d'avoir un repas pour 1€50 comme pour 50€. Dans les échoppes de rue, il est facile de se procurer des repas très bon marché. Il vaut la peine, pour faire de belles découvertes gustatives, de dépenser un peu plus que le strict minimum.

Les transports  de base, bus et train, sont très bon marché mais pas très rapide. Pour gagner du temps il peut être utile de prendre des minibus privés.  

Pour les déplacements à l'intérieur des villes, il y a les bus, à Bangkok le métro (souterrain et aérien), les tuk-tuk, les taxis et les moto-taxis (émotions assurées).

S'il n'y a pas de nécessité à prendre un vol intérieur pour un déplacement d'urgence, en comptant large vous devriez avoir un budget de moins de 250€ de frais de transports au cours du séjour.

Logement : les tarifs sont très variables, entre le logement chez l'habitant et les bungalows sur les îles. Comptez entre 200 et 250€ comme budget logement.

Activités de loisirs :

- Les promenades à dos d'éléphant coûtent entre 10 et 40€ selon la distance parcourue.

- Une heure de massage traditionnel thaï coûte à partir de 5€, et il est bon de laisser un pourboire.

- Une initiation à la plongée sous-marine sur l'île de Koh Tao coûte 80€.

- Une demi-journée de snorkeling sur l'île de Koh Tao coûte 26€.

- Une descente en rafting dans le parc de Khao Yai coûte 12€.

- Le spectacle Siam Niramit à Bangkok coûte 40€.

- Prendre une bière dans un bar de Bangkok peut coûter dans les 2€.

- Etc.

Souvenirs : si vous aimez l'artisanat local, je vous proposerai, en fin de séjour, une journée au grand marché du Chatuchak, qui offre une très grande variété de boutiques d'artisanat.

Formée à

l'Institut des Sciences de la Famille

et titulaire de

l'attestation de qualification au

conseil conjugal et familial

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle