Formée à

l'Institut des Sciences de la Famille

et titulaire de

l'attestation de qualification au

conseil conjugal et familial

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle

Sortir du célibat : mon cœur est-il libre pour une nouvelle personne ?

05/07/2017

Vous n'arrivez pas à rencontrer la femme ou l'homme de votre vie. Vous êtes célibataire, mais êtes-vous libre ?

 

Il arrive qu'une relation forte avec une personne dont on a été amoureux(se) soit le plus grand obstacle pour rencontrer un conjoint.

 

Si une partie de votre cœur, de vos pensées, reste prise, et si, en plus, vous gardez un espoir secret de pouvoir un jour (re)vivre une relation amoureuse avec cette personne, alors ne vous étonnez pas de ne pas attirer de nouvelles personnes.

 

Que vous le vouliez ou non, tant que vous n'aurez pas tourné la page de cette relation, vous n'aurez pas la même attitude vis-à-vis des autres personnes qui pourraient vous intéresser. 

 

Certaines personnes cherchent spécialement à séduire ceux qui sont indifférents, mais pour la plupart des gens, la séduction passe aussi par le fait de se sentir désiré par l'autre. Si vous manifestez de l'intérêt pour une personne de l'autre sexe, alors qu'au fond de vous, vous aimeriez qu'il s'agisse de quelqu'un d'autre, la personne en question pourra difficilement tomber sous votre charme. Et s'il se passait quand même quelque chose entre vous, l'ombre de « l'autre » qui est dans votre cœur, risquerait de beaucoup nuire à cette nouvelle histoire d'amour.

 

Donc, si je sens que cette relation avec cette personne, dont j'ai été ou dont je suis toujours très amoureux(se), prend encore de la place dans ma vie intérieure et interfère dans mon désir de construire quelque chose avec quelqu'un d'autre, alors la solution qui me permettrait vraiment d'avancer serait de rompre la relation.

 

La rupture de toute relation n'est pas toujours possible : peut-être cette personne est-elle le parent de mon enfant, ou le conjoint d'un membre de ma famille... Dans ce cas je peux toujours chercher des moyens de mettre une plus grande distance.

 

Si la rupture est possible, c'est probablement une démarche qui me coûtera beaucoup. Je trouverai certainement des raisons pour me convaincre que cette rupture est impossible, ou qu'elle n'est pas vraiment nécessaire.

 

Pour y voir plus clair par rapport à cette nécessité, il est bon d'essayer de prendre conscience de l'interférence de cette relation avec ma vie. Dans les temps qui vienne, je peux me poser les questions suivantes : est-ce que les rencontres et les contacts avec cette personne sont comme une nourriture pour moi, une lumière dans ma vie ? Est-ce que je pense à cette personne lorsque j'ai l'occasion de rencontrer d'autres célibataires susceptibles de me plaire ? Est-ce que j'ai un pincement au cœur en pensant à cette personne lorsque je m'imagine construisant quelque chose avec quelqu'un d'autre ? Est-ce que je pense à ce qui plairait à cette personne lorsque je choisis mes habits, voire lorsque je dois prendre des décisions importantes pour ma vie ? Est-ce que je compare les hommes ou les femmes qui m'intéressent, ou qui me manifestent de l'intérêt, avec cette personne ?

 

Quand quelqu'un a du mal à se remettre d'un échec amoureux, ou à accepter de devoir renoncer à une relation amoureuse qui n'est pas réciproque, il ne suffit pas toujours de couper les ponts pour devenir libre. Mais ne pas le faire est un véritable obstacle pour aller de l'avant et ouvrir son cœur à quelqu'un d'autre.

 

Vous pouvez aussi vous faire aider dans cette démarche. Je suis conseillère conjugale à Lyon, je peux vous accompagner dans votre discernement et vous aider à prendre les décisions qui vous permettront d'avancer. Si vous habitez loin de Lyon, je vous conseille de consulter le site de l'ANCCEF (Association Nationale des Conseiller Conjugaux et Familiaux) pour trouver l'adresse d'une personne dans votre région. Je fais aussi des suivis à distance par téléphone ou internet.

 

 

Please reload

À l'affiche

Le conseil conjugal et familial, pour qui ?

29/07/2017

1/4
Please reload

Please reload

Catégories

Conseillère conjugale et familiale à Lyon, Catherine Cantenot souhaite vous faire partager, à travers ce blog, son expérience humaine.

Pour me contacter,
me poser une question, prendre rendez-vous :

 

Mail : 

ccf.cantenot@gmail.com

SMS ou téléphone :

06 82 00 09 34

Facebook/Messenger :

www.facebook.com
/catherine.cantenot

Catherine Cantenot,

Conseillère conjugale et familiale à Lyon

Vous aimerez peut-être ces articles :
Please reload