Formée à

l'Institut des Sciences de la Famille

et titulaire de

l'attestation de qualification au

conseil conjugal et familial

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle

Célibat : doit-on laisser faire le « destin » ?

01/05/2017

Certains célibataires, peut-être imprégnés de romans, de films romantiques, ou bien de récits de membres de leur famille, ne veulent à aucun prix agir pour trouver leur âme sœur. Ils veulent la recevoir de la vie, du hasard ou de Dieu. Mais la vie, le hasard et Dieu n'utilisent-ils pas aussi nos propres actes pour nous conduire vers ce qu'ils nous préparent ?

 

Les célibataires les plus jeunes font bien de se centrer sur autre chose que la quête d'un conjoint. Il est bon de commencer par se construire, affirmer sa personnalité, ses goûts, le sens que l'on donne à sa propre vie, avant de rencontrer quelqu'un. Pour être attirant, il vaut mieux avoir autre chose à proposer que le seul manque d'un être aimé, même si ce manque est essentiel pour que l'autre sente qu'il y a une place pour lui dans notre vie.

 

Les célibataires pour qui cet état de vie commence vraiment à être lourd à porter, ou douloureux, ont par contre tout intérêt à envisager d'aider le destin. 

 

Avant le XXe siècle, les célibataires n'attendaient pas que leur bien-aimé(e) tombe du ciel. Pour beaucoup, les choses étaient très simple : ils épousaient la personne qu'on leur disait, pour que les terres de leurs parents puisse être unies aux terres du voisin s'ils étaient d'une famille de propriétaires terriens, ou bien ils épousaient la personne que leurs parents choisissaient pour mettre en valeur leur statut social ou pour renflouer les caisses de la famille. Pour ceux qui avaient une certaine liberté de choix, toutes sortes d'événements étaient proposés pour leur permettre de rencontrer quelqu'un : bals, rencontres organisées... Et si quelqu'un de l'autre sexe leur manifestait de l'intérêt, ils savaient tout de suite de quoi il était question, car l'amitié entre homme et femme célibataires n'existait quasiment pas.

 

La rencontre romantique, si elle existe depuis que la littérature existe, n'a donc jamais été la norme, jusqu'à ce qu'elle devienne tout récemment un idéal, pas toujours réaliste.

 

À la place des bals d'autrefois, nous avons, entre autres moyens, les sites de rencontres. Il faut faire très attention dans le choix d'un site de rencontres, car tous n'ont pas pour but de faire sortir leurs abonnés du célibat.

Parmi les sites de rencontres sérieuses, certains préféreront un site généraliste ouvert sur des personnes de tous horizons, d'autres préféreront un site communautaire, leur permettant d'entrer en contact avec des personnes partageant les mêmes valeurs, la même religion ou des intérêts communs.

 

Si le but est de ne pas rester célibataire, il est essentiel de considérer le site de rencontre comme un simple moyen de mise en relation offrant l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes.

Si vous considérez le site de rencontre comme proposant une nouvelle forme de relations, et que vous entamez une correspondance sans fin avec une ou plusieurs personne(s), ne vous attendez pas à fonder une famille avant longtemps !

Si vous considérez le site de rencontre comme un instrument magique qui vous permettra de rencontrer la personne parfaite en cochant toutes les cases des outils de recherche de profil, attendez-vous à de terribles désillusions.

 

Si, grâce à un site de rencontres, vous faite la connaissance d'une personne pleine de charme, en quoi serait-ce moins romantique que si vous la rencontriez lors d'une fête chez des amis ?

 

Le site de rencontres n'est pas le seul moyen pour rencontrer d'autres célibataires, et le manque d'occasions de rencontrer des célibataires n'est pas le seul obstacle pour sortir du célibat. Rencontrer une conseillère conjugale peut être l'occasion pour y réfléchir et en parler.

 

 

Please reload

À l'affiche

Le conseil conjugal et familial, pour qui ?

29/07/2017

1/4
Please reload

Please reload

Catégories

Conseillère conjugale et familiale à Lyon, Catherine Cantenot souhaite vous faire partager, à travers ce blog, son expérience humaine.

Pour me contacter,
me poser une question, prendre rendez-vous :

 

Mail : 

ccf.cantenot@gmail.com

SMS ou téléphone :

06 82 00 09 34

Facebook/Messenger :

www.facebook.com
/catherine.cantenot

Catherine Cantenot,

Conseillère conjugale et familiale à Lyon

Vous aimerez peut-être ces articles :
Please reload